MOTION 3 | CONGRÈS D’AUBERVILLIERS

  • suivre olivier Faure sur
  •  

Biographie d'Olivier Faure

Olivier Faure

Je suis né le 18 août 1968 d’un père français et d’une mère vietnamienne.

Je n’ai jamais douté de ce que ce pays était le mien. Je transmets aujourd’hui à mes quatre enfants et ma belle-fille cet amour pour la patrie de Voltaire, Hugo et Jaurès.

Fils d’un fonctionnaire du Trésor public et d’une mère infirmière, j’ai grandi dans cette France moyenne, ni riche, ni pauvre. J’ai grandi dans un quartier populaire. Du haut de ma tour (j’ai été très fier que ce soit la plus haute du quartier : 12 étages) je pouvais voir mon école. C’est à mes parents et à cette école de la République, trop souvent décriée, que je dois, pour une large part, ce que je suis devenu.Je sais ce que la réussite doit à l’effort, à la persévérance et à la volonté. Mais je n’ignore pas que pour quelques parcours enchantés, il y a aussi des milliers de rêves bloqués. C’est la raison de mon engagement à gauche.

Je suis juriste de formation. Je suis diplômé de 3e cycle en Droit et en Science politique. J’ai commencé ma vie professionnelle comme collaborateur du président de la commission des lois à l’Assemblée Nationale. J’ai ensuite rejoint une PME de haute technologie de plus de 150 salariés, dont je suis devenu l’un des dirigeants. La société était alors détenue majoritairement par ses salariés. Ce fut un formidable combat quotidien de développer l’activité, gagner des parts de marché et créer des emplois.

En 1997, je suis devenu conseiller de Martine Aubry au ministère de l’Emploi. J’y suis resté jusqu’à son départ pour Lille à l’automne 2000. Avec Martine, j’ai le souvenir d’avoir travaillé de jour comme de nuit. L’épuisement nous guettait, mais nous étions très fiers de mettre en œuvre le changement voulu par les Français en 1997 (Emplois jeunes, réduction du temps de travail, CMU, loi contre les exclusions, redressement des comptes de la Sécurité sociale etc.)

Au départ de Martine Aubry du gouvernement, François Hollande, Premier secrétaire du PS, m’a proposé de le rejoindre, comme directeur adjoint de son cabinet. J’ai passé sept années à travailler quotidiennement avec lui. J’ai découvert une personnalité et une intelligence hors du commun. Je connais son exigence de justice. J’apprécie sa fermeté qui ne se confond jamais avec le mépris des autres. J’aime les gens qui ne tirent pas leur autorité de leurs titres, mais de leur capacité à fédérer autour d’un projet commun. Quelques années plus tard, lors de la campagne présidentielle, François Hollande me confia le suivi de l’opinion. C’est ainsi que le 6 mai 2012, j’ai eu cet honneur de lui apprendre qu’il était le nouveau président de la République.

Je suis devenu en novembre 2007 secrétaire général du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale. Chaque jour j’ai travaillé avec Jean-Marc Ayrault et les 203 députés socialistes, radicaux et citoyens, leurs collaborateurs et ceux du groupe. Chaque semaine, la gauche a défendu ses propositions, alternatives à celles du gouvernement. J’en ai rendu compte le plus régulièrement possible sur mon blog.En mai 2012 lorsque Jean-Marc Ayrault est devenu Premier Ministre, il m’a nommé conseiller spécial, fonction que je n’ai occupée… qu’un mois, avant de devenir député.

J‘ai en juin 2012 été élu député de la circonscription de Sénart-Le Mée.Je veux y apporter mon expérience et mon énergie. Avec Marie-Line Pichery, maire de Savigny-le-Temple, ma suppléante, nous sommes les porte-voix de ce territoire dynamique, jeune, innovant. Avec l’ensemble des maires et conseillers généraux, nous nous battons pour le développement économique de ce territoire, la préservation du cadre de vie, la présence de services publics de qualité dans les transports, la santé, l’éducation, la sécurité notamment.

Membre de la Commission des Finances, je suis rapporteur spécial du budget infrastructures de transports collectifs et ferroviaires.

Pendant 4 ans et demi, j’ai été Vice-Président du Groupe socialiste à l’Assemblée nationale, avant d’en être élu Président en décembre 2016.

Mes derniers tweets

Olivier Faure

Le président est prodigieusement silencieux. Ce n’est pas comme si il nous avait habitués à cette ascèse lui qui, Il y a qq jours, était omniprésent pour associer son nom à la victoire magnifique des Bleus. Silence proportionnel à la difficulté à trouver les éléments de langage.

Olivier Faure

RT @BernardRullier: De 2012 a 2017 deux badges au plus ont été attribués à l'Elysée. twitter.com/michelgellyp/s…
Olivier Faure

Olivier Faure

Comme le rappelle le service communication de #AN, la présidence de la République ne dispose que de deux badges permettant l’accès jusqu’à l’hémicycle. Parmi les deux il y avait #Benalla ... on comprend mieux l’omerta élyséenne depuis le 2 mai.

Olivier Faure

Le badge H (très rare) que détenait #Benalla lui permettait de circuler jusque dans l’hémicycle. Quelle était l’étendue de ses missions? À l’évidence il n’était pas un cadre administratif mais jouait un rôle politique auprès de Chef de l’Etat.

Olivier Faure

RT @StephanTroussel: À la #MarcheAdama au nom du @partisocialiste, pour réclamer que la vérité soit enfin rapidement établie. La confiance…

Olivier Faure

Ce matin lors de la commission d’enquête #BenallaMacron #LREM a cédé sur la publicité des auditions. Mais pour aussitôt verrouiller la liste des gens qu’ils acceptent d’auditionner ! On savait qu’ils n’étaient pas de gauche on sait désormais qu’ils ne sont pas de droit !

Olivier Faure

Pas d’accord ce soir sur la commission enquête #BenallaMacron. #LREM veut passer en force en refusant que les débats soient publics comme lors de l’affaire Cahuzac. Nous sommes gouvernés par un clan qui n’aime la lumière que quand il décide du film. #DirectAN

Olivier Faure

Le gouvernement prétend renforcer les pouvoirs du Parlement. La preuve en images... plutôt que d’accepter de répondre aux questions embarrassantes, le PM se ballade sur la route de ses « rêves d’enfant » La désinvolture un jour de forfaiture. #Benalla twitter.com/letour/status/…
Olivier Faure

Olivier Faure

Le 1er mai c'était un fait divers. Depuis le 2 mai c'est une affaire d'Etat parce que le pouvoir savait, qu'il a couvert, et que depuis il ment. #AffaireBenalla

Olivier Faure

Où l’on comprend que tout l’exécutif était au courant et que le choix a été fait de couvrir #Benalla . Ce n’est plus seulement une affaire #benalla mais une affaire d’Etat. twitter.com/franceinfo/sta…

Olivier Faure

RT @CFouillere: Leçons du 19/07/2018 : ✅ Sans journalisme d’investigation, pas d’#AffaireBenalla ✅ Sans l’action de l’opposition à l’Assem…

Olivier Faure

La Republique exemplaire... S’ils sont en marche, ce n’est pas la vérité qui guide leurs pas... #PMF #Benalla #DirectAN twitter.com/manonrescan/st…

Olivier Faure

Prix de l’humour 2018 twitter.com/publicsenat/st…

Olivier Faure

RT @konbininews: "On a couvert des faits qui sont hautement répréhensibles" Olivier Faure nous alerte sur l'affaire Benalla, le collaborat…

Olivier Faure

RT @mandinette77: "Quand Emmanuel Macron reprend un collégien, il se croit en droit de l'humilier sur les réseaux sociaux pendant des jours…

Olivier Faure

RT @cpiresbeaune: En n’avisant pas le procureur, conformément à l’article 40 du code de la procédure pénale, l’Elysée a transformé l’affai…

Olivier Faure

RT @annelauremondon: @lemonde_pol Commission d'enquête demandée dès le 2 mai par @faureolivier, mais refusée par la majorité #LREM ! https:…

Olivier Faure

RT @expliciteJA: #LeFil 👉🏻 #AlexandreBenalla : “Est-ce qu’il y a une #justice pour les Français et une autre pour les collaborateurs de #Ma…