MOTION 3 | CONGRÈS D’AUBERVILLIERS

  • suivre olivier Faure sur
  •  
  • Accueil
  • 7 RAISONS DE VOTER OLIVIER FAURE

7 RAISONS DE VOTER OLIVIER FAURE

1. PARCE QU’IL INCARNE LA GAUCHE QUI S’OPPOSE EN PROPOSANT

Dans ce quinquennat, nous sommes l’opposition de gauche responsable et chaque mot compte. Il y a un gouvernement qui n’est pas de gauche et une gauche qui n’est pas de gouvernement : socialistes, nous sommes la gauche de gouvernement.

Olivier Faure incarne cette opposition à la tête de notre groupe à l’Assemblée nationale. Avec Boris Valaud, Valérie Rabault… pour ne citer que les plus connus, les nouveaux talents ont émergé et donné une voix aux socialistes au lendemain de notre défaite historique. C’est du groupe que sont sorti les idées nouvelles avec le contre budget, ou les propositions de loi contre la désertification médicale et la codétermination dans les entreprises.

2. PARCE QU’IL RASSEMBLE TOUTES LES ÉNERGIES

Nous devons retrouver le goût de militer ensemble. L’unité est le bien le plus précieux des socialistes. Ne pas l’entendre serait ne pas comprendre ce qui nous est collectivement arrivé.

Mitterrand avait su rassembler dans sa majorité Henri Emmanuelli, Jacques Delors, Laurent Fabius, Pierre Bérégovoy, Pierre Mauroy etc… Parce que on ne peut prétendre rassembler la gauche quand on divise déjà les socialistes.

La motion d’Olivier Faure est celle du nécessaire dépassement des conflits d’hier. La meilleure chance d’Emmanuel Macron est la permanence de nos divisions. Le pouvoir actuel est d’abord fort de nos faiblesses.

3. PARCE QU’IL DÉCENTRALISERA NOTRE FONCTIONNEMENT

Nous devons rompre avec notre fonctionnement vertical et bureaucratique pour devenir un parti décentralisé. Olivier Faure propose de donner une plus grande liberté d’organisation, d’initiatives et de communication pour les fédérations.

L’image du parti socialiste est très abîmée au niveau national. Ce n’est pas vrai dans nos communes, nos départements et nos régions.

La valorisation de notre ancrage local et des expériences menées dans les territoires seront le socle de notre renaissance.

Notre avenir s’invente dans les territoires avec tous les acteurs qui se confrontent au réel. Olivier Faure tournera notre parti vers l’expérimentation locale, il valorisera toutes les initiatives territoriales de nos élu.e.s locaux qui changent au quotidien la vie des français.

4. PARCE QUE LE PROJET SERA L’OEUVRE D’UNE VRAIE CO-CONSTRUCTION

Le Parti Socialiste doit changer ses méthodes, associer ses militant.e.s à chaque étape et leur donner le dernier mot. Olivier Faure propose la création d’une plateforme numérique permettant de dynamiser la participation et les échanges entre socialistes, mais aussi avec les citoyen.e.s, les intellectuel.le.s, les acteur.trice.s du mouvement social et les autres forces de gauche réformiste. Le vote numérique et les consultations en ligne seront développés.

Le congrès d’Aubervilliers n’est pas encore celui du projet. Il ouvre un point de départ plus qu’il n’est un point d’arrivée. Ceux qui prétendent détenir aujourd’hui toutes réponses se moquent des militants et des Français. Dans ce monde nouveau, qui génère injustices et inégalités nouvelles, nous devons inventer de nouvelles solutions. Cela demande un effort gigantesque de travail et de créativité. Olivier Faure propose un programme de travail plutôt qu’un programme clés en mains.

Sur tous les sujets intéressant la vie quotidienne seront ouverts des «chantiers». Pour chacun les Français.e.s seront consulté.e.s via une plateforme numérique. La société civile organisée, les intellectuel.le.s, les acteur.trice.s du mouvement social seront auditionnés. A partir de ce travail seront dégagées les nouvelles pistes et propositions. Une formation aux enjeux et aux impacts des différentes solutions sera mise en place pour alimenter les débats dans les fédérations et sur la toile. A l’issue de chaque débat, les militant.e.s et les Français.e.s qui souhaitent participer à la renaissance de la gauche (moyennant le paiement d’un euro) voteront sur la base d’un texte à options avec des propositions de scenarii alternatives.

5. PARCE QUE SA MÉTHODE PERMET LE RESPECT DES MILITANTS

A chaque étape tous les points de vue seront respectés. C’est la condition d’un débat large qui pour la première fois ne liera pas enjeux de pouvoir et enjeux de fond. Chaque débat se conclura par un vote. A l’issue des chantiers se tiendra une grande convention sur le projet qui permettra de trancher les derniers arbitrages.

Pour garantir le respect du projet socialiste ainsi adopté, le collège électoral qui désignera notre prochain.e candidat.e à l’élection présidentielle sera constitué des seuls votant.e.s et militant.e.s des chantiers de la Renaissance. Chaque candidat.e sera ainsi prévenu, les électeur.trice.s potentiel.le.s seront ceux qui auront participé, se seront approprié et auront voté le projet. Chacun.e sera libre d’apporter ses nuances et ses ajouts, mais chacun.e sera prévenu : le projet des socialistes n’a pas vocation à caler les armoires.

6. PARCE QU’IL OUVRIRA LES PORTES ET LES FENÊTRES DU PARTI

Aucune formation ne peut plus s’appuyer sur ses seules ressources internes. Olivier Faure propose de créer un « parti plateforme » ouvert à toutes celles et tous ceux qui portent des témoignages, des revendications, des expertises ou des propositions : syndicats, associations, intellectuel.le.s, entrepreneur.euse.s, artistes, citoyen.e.s engagé.e.s…

Une campagne nationale d’adhésion et de participation citoyenne sera lancée visant le renouvellement, la féminisation et la diversité des parcours.

7. PARCE QUE SON PARCOURS REND CRÉDIBLES SES ENGAGEMENTS

Lors du quinquennat précédent, Olivier FAURE a toujours été l’auteur de solutions qui auraient permis de préserver notre unité. Opposé à la déchéance de nationalité, il avait proposé une peine de déchéance nationale calquée sur l’indignité nationale qui fut appliquée aux collabos après-guerre. Sur la loi travail, il avait proposé un amendement qui aurait permis de rassembler toute la majorité, de rallier la majorité des syndicats et d’éviter l’usage du 49-3.

Président du groupe depuis décembre 2016, il a su préserver les capacités de travail en commun au cours d’une période qui a vu les socialistes se diviser à chaque étape.

 

POUR TOUTES CES RAISONS, NOUS CHOISISSONS DE NOUS ENGAGER, AVEC OLIVIER FAURE, SUR LE CHEMIN DE LA RENAISSANCE !

Partagez !